dimanche 21 septembre 2014

La Sicile

Généralités
* un drapeau de cette région d'Italie
* un symbole : la Trinacria
 L'île est le vestige d'un passé riches en conquêtes et récits mythologiques. Cette figure mythologique est composé d'une tête (Gorgone) aux cheveux emmêlés de serpents et de blé et de trois jambes. Chaque jambe représente une des trois pointes de la forme de l'île : cap Peloro ( Messine), cap Passero ( Pachino) et cap  Boeo ou Lilibero ( Marsala)


Une autre interprétation porte sur le sens de rotation donné par ces jambes. L'île fut un lieu de passage, de commerce qui lui va tout aussi bien.
 Ce symbole est présent sur tous les drapeaux.
* des chiesa ( églises) partout !
* Une alimentation basée sur les tomates : Pommo d'Oro. Les tomates importées  d'Amérique du Sud (Mexique)  étaient jaunes,  d'où la pomme d'or.
* des touristes... qui profitent.
* des gourmandises comme le Cannelo. Biscuit sablé avec des amandes fourré de ricotta
* de belles voitures
vues également nombre de Ferrari sur les routes le dimanche. Mais  aussi des Jaguar...
* religion
 Très croyants. Mais le plus typique de la Sicile ce sont les faire-part de déces. Plus ils sont gros davantage on est riche. on en trouve partout sur des lieux improbables et non institutionnels le plus souvent.


Des fourmis ! ( voir les sujets d'août 2014 dans les archives ou cliquer sur la photo)
http://fourmis-sicile-italie.blogspot.fr/2014/09/fourmis-de-sicile.html

vendredi 19 septembre 2014

Noto

Noto.
La cité a été ensevelie en 1693 par un tremblement de terre. L'ancienne ville est a une dizaine de kilomètres plus au nord. Elle a été reconstruite  dans un pur style baroque. Le principal architecte étant Gagliardi.
La ville est  bâtie sur trois niveaux. Au plus haut les nobles. Au centre le clergé. La ville basse au peuple.
 ville haute:

 
 clergé
chiesa San Francesco all'Immacolata
 A droite ou de face le palais épiscopal, palazzo Vescovile.
 le duomo, Cathédrale San Nicolo.
 L'intérieur est en totale restauration. En 1996 la nef centrale et la coupole se sont effondrées.
 
  le pavage des rues avec de la lave

Palerme

Des églises, des églises et des couvents ( plus de 600...) des ruelles étroites, sordides ? des odeurs, du monde tant sur les trottoirs que sur la chaussée, des ordures qui s'accumulent, des façades décrépies...
 Palerme vit intensément.
LE monument emblématique de Palerme qui se trouve sur toutes les cartes postales.Bâtie en 1184
la cathédrale, le duomo











 avec la fontaine della Vergogna. Les dieux nus offensaient  les nones qui depuis sont cloitrées !
 Au fond le palazzo Pretorio
Palazzo dei Normandii
Ce palazzo accueille le parlement de la région. 
 le carrefour quattro Canti, cœur névralgique de la vieille ville.


 chaque angle de rue est à l'identique dans le pur style baroque.
chiesa San Francesco

une autre chiesa...

l’église Santa Maria della pieta qui a été bâtie au XIIIe siècle.
les façades décrépies

les plaques de rues dans le quartier Kalsa en trois langues : latin, hébreux et arabe
les petits hôtels dans les coins de rue pour entretenir la ferveur

la porte  nuova
 en hommage à Charles Quint avec une loggia Renaissance en restauration

les rues si étroites qu'on imagine des masses basses entre maffiosi...

Sur la piazza Marina cet immense ficus magnolia procure une ombre salvatrice.Sur cette place  eurent lieu des exécutions publiques au Moyen âge. Mais aussi des tournois, des mariages princiers etc.

 clichés ?
  un chapelier parmi de nombreux dans Palerme. Chapeau sur mesure!
la casquette sicilienne
les gabarits:
service propreté, le lundi midi ça assure!  (rassure ?)

 la mafia ?
chut, c'est fini, l'affaire est close: